La Convention nationale

Programme et inscription à la Convention nationale de lutte contre le sida 2016, les 3 et 4 juin.

 

 

Programme de la Convention Nationale 2016

(cliquez sur les titres des sessions pour découvrir leur détail)

Vendredi 3 juin

09h30-10h30 : Plénière d'ouverture

Intervenants :

Bernard Jomier, adjoint à la Mairie de Parirs chargé de la santé, du handicap et des relations avec l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris

Louis Gautier, Président du Fonds de dotation Pierre Bergé

Jean-François Delfraissy, Directeur de l'ANRS

Pr Françoise Barré-Sinoussi, Lauréate 2008 du Prix Nobel de médecine, membre du conseil d'administration de Sidaction

Sasha Tsekhanovich, Humanitarian Action

 

11h00-12h30 : Plénière d'information

Modération : Sophie Lhuillier et Vincent Douris, Sidaction

Intervenants :

Virginie Supervie, Institut Pierre Louis d’Epidémiologie et de Santé Publique, UMR_S 1136 INSERM et UPMC, Paris : "Les épidémies du VIH en France et en Afrique de l’Ouest : états des lieux, succès actuels et futurs défis"

Constance Delaugerre, Laboratoire de virologie de l'Hôpital Saint-Louis, Université Paris Diderot, Paris : "Les nouveautés du traitement antirétroviral"

Eric Cua, CHU de Nice : "La PrEP aujourd'hui et demain"

Asier Saez Sirion, Institut Pasteur, Unité HIV Inflammation et Persistance, Paris : "Rémission de l'infection VIH: de quoi s'agit-il ?"

 

13h30-15h00

En avant les CEGIDD !

Au 1er janvier 2016, les CDAG et CIDDIST ont été remplacés par les CeGIDD, Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic. Les missions ont été étendues et transformées, les CeGIDD devant, en plus des précédentes missions (prévention, dépistage, diagnostic VIH/Hépatites et IST) assurer la prise en charge psychologique, les vaccinations, la santé sexuelle et aller vers les publics éloignés du soin. Comment les acteurs se sont-ils saisis de cette réforme ? Quel travail a été mené tout au long du processus de création et où en sont-ils aujourd’hui ? Quelles difficultés ont-ils rencontré ? Tels sont les sujets que les intervenants de cette session partageront avec vous.

Modératrice : Patricia Enel, Praticien hospitalier à l'APHM (Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille)

Intervenants :

Sandrine Heckmann - Cegidd / CPEF, Pau : "Demande d'habilitation CeGIDD pour le Planning Familial :  reconnaissance et enjeux de l'approche globale en santé sexuelle"

Christophe Segouin  - Hôpital Fernard Widal - Paris : "Prise en charge des populations exposées et des populations précaires : le Cegidd sort des murs de l'hôpital avec le kiosque"

Jean-Marc Polesel - COREVIH Paca Ouest Corse : "De la rédaction des textes à la coordination : l'implication d'un Corevih dans la mise en place des CeGIDD"

Cédric Arvieux - CHU Rennes : "Onze modules de formation « Prévention et santé sexuelle » : une possibilité de construction « à la carte » pour les CeGIDD."

Les enjeux de la rémission

L'éradication du VIH de l'organisme est un défi majeur actuel pour la recherche contre le VIH. Le développement de stratégies innovantes pour cibler les réservoirs du VIH et la prise en compte des spécificités de l'infection selon les groupes de patients, par exemple chez les enfants, sont des domaines en cours d'exploration à découvrir ou redécouvrir dans l'atelier "les enjeux de la rémission".

Modérateur : Asier Saez Cirion - Institut Pasteur, Unité de Régulation des Infections Rétrovirales, Paris

Intervenants :

Christine Rouzioux, Laboratoire de virologie de l’Hôpital Necker de Paris et équipe de recherche "Infection à VIH résistance et réservoirs", Université Paris V. Paris : "Réservoirs VIH et Rémission"

Monsef Benkirane, Laboratoire de virologie moléculaire, Institut de génétique humaine, CNRS. Montpellier : "Recherche fondamentale pour la rémission du VIH : ce que l'on sait et ce que l'on aimerait savoir pour proposer des stratégies thérapeutiques efficaces"

Marie Préau, Groupe de Recherche en Psychologie sociale (GRePS) à l'Université Lyon 2 - SESSTIM INSERM U912, Marseille : "Acceptabilité et attentes autour des essais cliniques de guérison du VIH : point de vue des patients et des soignants"

Pierre Frange, Laboratoire de Microbiologie clinique, Hôpital Necker. Paris : "VIH et rémission : spécificités de l'infection à VIH de l'enfant et perspectives de recherche"

Santé sexuelle et reproductive, ici et là-bas

Jusqu'au début des années 2000, être séropositive se traduisait souvent par un renoncement au plaisir sexuel et/ou au projet de devenir mère. Avec les progrès des traitements antirétroviraux, et l'extraordinaire diminution du risque de transmettre le virus, que ce soit à son partenaire ou à son enfant, ce renoncement ne devait plus être à l'ordre du jour pour chacune des femmes concernées. Cet atelier sera l'occasion d'échanger sur les questions de la qualité de la vie sexuelle des femmes et de la santé de la reproduction, plus particulièrement pour les femmes résidant ou en provenance d'Afrique Sub-saharienne. Seront abordés des sujets souvent tabous comme l'excision mais seront aussi décrites plusieurs démarches entreprises en milieu hospitalier ou associatif pour retrouver le plaisir d'une sexualité épanouie.

Modératrice : Catherine Kapusta Palmer, coordinatrice du programme Femmes & sida, Le Planning Familial, Paris

Intervenants :

Renaud Becquet, Inserm U897, université de Bordeaux, Bordeaux : "Santé de la reproduction à l’ère du traitement antirétroviral précoce : intégration des services de santé sexuelle et reproductive aux soins VIH (Côté d'Ivoire)"

Philippe Faucher - Praticien Hospitalier Hôpital Armand Trousseau, Paris : "Qualité de la vie sexuelle chez les femmes vivant avec le VIH, originaires d'Afrique subsaharienne"

Marie Hélène Tokolo, association Marie-Madeleine, Versailles : "VIH et sexualité, un peu, beaucoup, à la folie !"

La place des COREVIH dans la lutte contre le sida en prison

Créés par décret le 15 novembre 2005, les Corevih par leur composition sont représentatifs de la démocratie sanitaire. Ils ont un rôle d’expertise, de coordination du soin, d’amélioration de la qualité de la prise en charge en matière de VIH et d’harmonisation des pratiques. Le milieu carcéral fait partie du champ de compétence de ces structures. Malgré cela, beaucoup parmi eux peinent aujourd’hui à s’y investir. A travers des expériences diverses et en donnant la parole aux acteurs de Corevih représentatifs de plusieurs régions, la table-ronde présentée lors de cet atelier a pour objectifs de cerner les difficultés liées à leurs actions en milieu carcéral et d’essayer de construire avec eux un parcours réussi, susceptible de servir de repère à tous.

Modérateur : Régis Closets, Journaliste indépendant, Paris

Intervenants :

Ridha Nouiouat, Sidaction, Paris : Introduction à l'atelier

Table ronde : "Les commissions prison des Corevih (mise en place, difficultés, moyens, expériences…) et recommandations"

Participants : 

Vincent Faucherre (Unité sanitaire de Villeneuve-lès-Maguelonne)

Vincent Vernet (Directeur du Centre de Détention de Bapaume)

Anne Misbach (COREVIH Alsace)

Jean-Claude Guichard (COREVIH Nord-Pas-De-Calais)

Valérie Bourdin (COREVIH Lyon-vallée du Rhône)

Isabelle Crespel (COREVIH Aquitaine)

 

15h30-17h00

Qui veut la PrEP ?

Cette session sera plus particulièrement centrée sur le profil des personnes susceptibles de bénéficier de la PrEP ou déjà engagées dans cette stratégie en France. L’expérience d’une consultation PrEP dédiée aux personnes Trans sera décrite. Plus largement, l’apport de l’accompagnement communautaire sera développé. Enfin, seront également abordés les enjeux de l’accès à ce nouvel outil en Afrique.

Modératrice : Veronica Noseda, le Planning familial, Paris

Intervenants :

Guillemette Quatremère, association AIDES, Pantin : "Profils et comportements des usagers de la PrEP"

Jimmy Lambec, association AIDES, Lille : "L'accompagnement communautaire"

Giovanna Rincon, association Acceptess-T, Paris : "Expérience d'une consultation PrEP pour les Trans"

Joseph Larmarange, CEPED UMR 196, Paris Descartes, IRD, Paris : "Enjeux de l'accès à la PrEP en Afrique"

Les thèmes de demain en recherche : décryptage

Trois thématiques en plein essor dans la recherche sur le VIH visant à améliorer les thérapies et la connaissance du statut sérologique seront explicitées de manière pédagogique afin que chacun puisse se saisir des enjeux de demain et mieux comprendre les orientations et résultats de la recherche et les perspectives de santé publique.

Modératrice : Serawit Bruck-Landais, Sidaction, Paris

Intervenants :

Francis Barin, Inserm U966 & Centre National de référence du VIH, CHRU & Université François-Rabelais, Tours : "Anticorps neutralisants: rôle au cours de l’infection et applications potentielles dans le domaine du VIH"

Dr. Alessandra Magnani, Département de Biothérapie, Hôpital Necker-Enfants malades et Institut Imagine, Paris : "La thérapie génique : qu'est-ce que c'est et son application dans le champs du VIH"

Michel Celse, Conseil national du sida et des hépatites virales, CNS, Paris : "La notification aux partenaires : pourquoi ? comment ? à quelles conditions ?"

Métiers communautaires et formations

L'action communautaire est une contribution essentielle à la prise en charge du VIH/sida dans le monde. Pourtant, les associations ont parfois du mal à travailler en synergie avec les autres acteurs de la lutte contre le sida et à faire reconnaitre leur expertise, leur savoir-faire et leur savoir-être pourtant basé sur plusieurs années d'expériences. Nous chercherons dans cette session à élaborer des pistes de réflexions et d'actions dont le mot d'ordre sera : la synergie et la pluridisciplinarité.

Modérateur : Guy Bertrand Tengpe, directeur exécutif, Synergie des Sciences Sociales et Humaines (3SH), Cameroun, Douala

Intervenants :

Sasha Tsekhanovich, Humanitarian Action - Fédération de Russie, Saint Petersbourg : "L'expertise communautaire dans l'avancée des protocoles nationaux : le cas des usagers de drogues"

Solange Coulibaly, Institut National de Formation Sociale - Côte d’Ivoire, Abidjan : "La "diplomisation" de l'expertise psychosociale : le cas de la formation des médiateurs"

Julien Makaya, Association Serment Universel - République du Congo, Brazzaville  : "Mobiliser l’expertise communautaire pour renforcer les compétences nationales : la prise en charge pédiatrique en zones décentralisées"

Fouzia Bennani, ALCS - Maroc, Casablanca : "La certification des comptes : une reconnaissance pour les associations communautaires"

Migrations et VIH

Cette session propose deux présentations qui soulignent les difficultés auxquelles sont confrontés les migrants vivant avec le VIH en France. L’un de ces deux travaux démontre qu’une part importante de ces personnes sont contaminées par le VIH après leur arrivée en France. Il souligne aussi l’ensemble des situations de vulnérabilité qui fragilisent les parcours de vie et de soins. Le second montre que les migrants sont moins souvent en situation de succès virologique, immunologique et clinique que les personnes d’autres groupes socio-épidémiologiques. En outre, la session comprend deux interventions sur deux terrains différents, la Guyane et l’Ile de France, qui permettront de préciser et de discuter des modes d’intervention en prévention, accompagnement et soutien développés par le milieu associatif, en fonction des difficultés et succès rencontrés.

Modérateur : Alain Volny Anne, European AIDS Treatment Group (EATG), Paris

Intervenants :

Annabel Desgrées du Lou, CEPED, IRD, Paris : "Infection VIH en France chez les migrants sub-Sahariens : le rôle de la précarité"

Laure-Amélie de Monteynard, UPMC INSERM U1136, IPLESP, Paris : "Influence de l’origine géographique, du sexe et du groupe de transmission VIH sur la réponse au traitement antirétroviral (ARV) initié en France"

Pascal Revault, association Comede, Le Kremlin-Bicêtre : "Migrations, bassins de vie et lutte contre le VIH en Guyane"

Fati Abdou, association Uraca, Paris : "Prévention et soutien aux personnes vivant avec le VIH originaires de pays d’Afrique subsaharienne en Ile-de-France"

 

17h30

Remise des prix Sidaction : scientifique, France & international

En présence d'Anne Hidalgo, Maire de Paris et Line Renaud, vice-présidente de Sidaction.

 

 Samedi 4 juin

 09h30-11h00

TasP, qu'en dit-on dans les associations ?

Cette table ronde reviendra sur les dernières études et recommandations qui ont pu être émises sur le TASP (Treatment As Prevention) puis donnera la parole à des équipes d’associations de soutien aux personnes vivant avec les VIH pour partager leurs expériences sur cette thématique : quels questionnements ont les personnes vivant avec le VIH suivies dans leurs associations ? A quel moment en parler ? Quelles sont les difficultés rencontrées ? Quels sont les changements de comportement ou les ressentis évoqués par les personnes concernées, en couple ou non ?

Modérateur : Stephen Karon, Ingénieur de recherche/consultant en santé sexuelle, Bruxelles

Participants :

Dr Antoine Cheret, Praticien hospitalier - Hôpital Le Kremlin Bicêtre : "Point d'étape sur le TaSP : études et recommandations"

Guylène Madeline - Association GAPS Bordeaux

Sonia Ould Ami - Dessine-moi un mouton Paris

Rose Nguekeng - Association Ikambere Saint-Denis

Nicolas Gateau - Actions Traitement Paris

Hubert Lesur - Les Séropotes Paris

Dr Dah Elias - AAS Burkina Faso, Ouagadougou

VIH et hépatites : la disparité des situations

Un état des lieux global sur les hépatites B et C et leurs traitements en France et dans le monde ainsi qu’un focus sur la situation dans deux contextes de terrain permettront d’avoir une large vision de la coïnfection VIH/hépatites et de discuter des perspectives actuelles de prise en charge de ces infections.

Modérateur : Anders Boyd, Inserm UMR-S 707, Hôpital Saint-Antoine, AP-HP, Faculté de médecine Pierre et Marie Curie, Paris

Intervenants :

Lionel Piroth, CHU Dijon : "Co-infections VIH/hépatites : aujourd'hui et demain"

Marianne L'Hénaff, association Arcat ; collectifs TRT 5 et CHV, Paris : "VHC : le combat pour l'accès pour tous aux traitements"

Rhonel Ahanhanzo Glele, CHUD Borgou/Alibori, Parakou, Bénin : "La coinfection VIH/VHB au Bénin: état des lieux et principaux défis"

Marcellin N’Zebo Nouaman, programme PACCI, CHU Treichville, Site de Recherche ANRS, Abidjan, Côte d'Ivoire : "Infection à VIH et fibrose hépatique chez des travailleuses du sexe et des hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes à Abidjan, Côte d’Ivoire"

Parole et savoirs des personnes séropositives, une place à reconquérir ?

33 ans après la déclaration de Denver, qui demeure l'un des principaux textes fondateurs des droits des personnes vivant avec le VIH, où en est-on de la place de leur parole et de leurs savoirs ? Personnes ressources ? Patients experts ? Patients formateurs ? Où et comment se saisit-on aujourd'hui de ce droit de parler, de décider pour soi-même, de faire reconnaitre ses savoirs expérientiels de les transmettre ? Personnes vivant avec le VIH, acteurs associatifs, professionnels de l'accompagnement et de la formation viendront présenter leur expérience respective à ce sujet au cours de cet atelier.

Modérateur : Christophe Martet, Yagg, Paris

Intervenants :

Luigi Flora, laboratoire interuniversitaire EXPERICE ; Centre d’Etude des SOLidarités sociales (CESOL), Paris : "Savoirs expérientiels des patients et leurs mobilisations dans les systèmes de santé auprès des acteurs qui les composent"

Marcelline Ouedraogo - AAS Burkina Faso - responsable du service psychosocial, Ouagadougou : "Une expérience de patient aide formatrice dans une formation destinée aux médecins et aux infirmiers au Burkina Faso"

Thierry Perron - Association RIVE La Réunion : "Du citoyen lambda au patient expert"

Laurence Potte-Bonneville - Groupe SOS, Paris : "Réflexions et actions de formation en milieu médico-social face aux risques du retour de postures professionnelles verticales vis-à-vis des personnes accompagnées"

Soignés, soignants, comment va la santé psychique ?

Cette session mettra en lumière la diversité des problématiques psychiques rencontrées par les personnes à différents moments de leur vie avec le VIH en France. Mais l’apport d’un(e) psy auprès des soignants et des aidants peut aussi contribuer à l’amélioration de la prise en charge globale des personnes. Deux exemples seront développés, l’un en Afrique, l’autre en France.

Modératrice : Françoise Linard, Hôpital Tenon, Paris

Intervenants :

Françoise Linard - Hôpital Tenon, Paris : "VIH et santé psychique aujourd'hui"

Guy Bertrand Tengpe - 3SH, Cameroun, Douala : "Professionnels de santé malades : prise en compte de la souffrance des soignants impliqués dans les soins aux PVVIH"

Alizée Balmain, association Aurore/Mijaos, Paris : "Un(e) psy dans l'équipe, pourquoi faire ?"

 

11h30-13h00

Actualités et VIH, quelle communication pour le grand public ?

Comment la façon dont sont traitées les actualités liées au VIH/sida dans les médias impacte la perception du grand public de cette pathologie ? Cette table ronde abordera des questions récurrentes au sein de la communauté des acteurs de la lutte : quels termes employer et quelle tonalité donner aux messages destinés au grand public pour véhiculer la vision la plus juste.

Modérateurs : Laurent Amiand, Sidaction, France
Anaïs Giroux, Sidaction, France

Intervenants :

Raphaëlle Gouttefangeas, doctorante en terminologie, Université de Pau et des Pays de l’Adour, Pau : "Du GRID au sida : comment sont nés les mots du VIH"

Frédéric Dabi, Directeur général adjoint de l'Ifop, Paris : "La perception du grand public et en particulier des jeunes du VIH/sida"

Catherine Kapusta-Palmer, femme vivant avec le VIH, coordinatrice du Programme Femmes et sida du Planning Familial, Paris : "Témoigner en tant que femme concernée"

Paul Benkimoun, Journaliste Santé/Médecine au Monde, Paris : "Recherche vaccinale, PrEP, etc. : traiter les informations sur le VIH/sida dans la presse"

Où en est la recherche vaccinale ?

Passé, actualités et perspectives de la recherche vaccinale seront présentés dans cet atelier ouvert à toutes les questions des participants afin de fournir des éléments de réponses à l’éternelle question adressée aux acteurs de la lutte contre le VIH/sida : « Où en est la recherche sur le vaccin ? ».

Modérateur : Bernard Verrier, Institut de Biologie et Chimie des Protéines, CNRS. Lyon

Intervenants :

Jean-Daniel Lelièvre, Directeur du département clinique du VRI. Créteil : "Où en est la recherche vaccinale anti VIH ? Des premières pistes à l'essai Thaï"

Christiane Moog, Physiopathologie du Système Nerveux, Centre de Neurochimie. Strasbourg : "Quelle réponse immune faut-il induire pour un vaccin efficace ?"

Roger le Grand, Immunologie des infections virales et des maladies auto-immunes, IDMIT, CEA de Fontenay aux Roses : "Des mécanismes de la vaccination aux approches futures de prévention"

Mathilde Couderc, VRI, Hôpital Henri Mondor, le ceditec (UPEC), Créteil : "Enjeux de la participation à un essai vaccinal préventif contre le VIH"

Bien vieillir avec le VIH

Aujourd'hui, une personne vivant avec le VIH traitée et bénéficiant d'un suivi régulier a la même espérance de vie que la population générale. Mais les fragilités, les co-morbidités doivent néanmoins être connues et l'accès à un bon suivi pour tous assuré. Les intervenants de cette session nous éclairerons pour informer, anticiper et former afin que bien vieillir avec le VIH soit une réalité.

Modérateur :  Jean-Pierre Bibard, vice-président du comité associatif de Sidaction, Paris

Intervenants :

Jacqueline Capeau Université Pierre et Marie Curie et Inserm UMR_S938 Centre de Recherche Saint-Antoine, Sorbonne Universités, Paris : "Vieillissement, fragilité et comorbidités chez les PVVIH"

Laure Tron, Institut Pierre Louis d’Epidémiologie et Santé Publique, UMRS 1136, Inserm, Sorbonne Universités UPMC, Paris : "Recours au dépistage systématique des cancers parmi les personnes vivant avec le VIH suivies à l’hôpital en France métropolitaine. Résultats de l’enquête ANRS-Vespa2, 2011"

Christophe Mathias, association Act Up-Paris, Paris : "VIH/Sida : Pension de retraite; Vieilles, Malades & Fauchées ?  Anticiper pour ne pas perdre des droits !"

Isabelle Crespel, COREVIH Aquitaine, Bordeaux : "Renforcer les compétences des aides à domicile dans l’accompagnement des PVVIH."

La médiation sanitaire : retour vers le futur ?

Explorer les sources, les savoirs liés aux expériences en matière de médiation de santé : pour quels bilans et quelles innovations ? La session vise à faire le lien entre les expériences menées dans la lutte contre le sida, des projets pilotes dans l'accès aux soins, et l'inscription de la médiation dans la loi de modernisation du système de santé. La médiation en France aujourd'hui, c'est quoi : quelle place, quelle reconnaissance ? Quels sont les enjeux et les perspectives ?

Modératrice : Lesley Porte - L'arbre Fromager, Cayenne

Intervenants :

Sandrine Musso, centre Norbert Elias, UMR 8562, université Aix-Marseille, Marseille : "Réinventer la roue ?  La difficile "capitalisation" des expériences de médiation en santé en France"

Fanny Bordeianu, Médecins du Monde, Nantes : "De la recherche-action à la loi de santé : itinéraire du Programme National de Médiation Sanitaire"

Bernadine Philogène & Richardson Constant, DAAC Guyane : "Médiation transfrontalière : de l'hôpital de Cayenne au Brésil"

Sié Doniou, Corevih Ile-de-France Centre, Paris : "La démarche de médiation dans la pratique clinique : la place et l'intérêt d'un médiateur de santé au sein d'une équipe hospitalière."

 

14h00-15h30

Dire ou taire sa séropositivité, la gestion du secret dans le parcours de vie

De tout temps, la question du partage du statut sérologique s'est posée. Doit-on en parler ? A qui et où en parler, et pourquoi ? Les trois intervenants de cet atelier aborderont ce vaste sujet sur trois angles. Il sera notamment question du partage de la sérologie VIH et de son vécu sur le lieu de travail, au travers d'un parallèle avec d'autres pathologies. Une recherche abordera cette question dans le quotidien et dans l'intimité des relations sexuelles notamment pour les homosexuels récemment contaminés par le VIH. Sera également abordée la gestion du secret notamment en milieu associatif où les personnes accueillies et accompagnées ne partagent pas toujours la même pathologie.

Modérateur : Hugues Fischer, Coordinateur prévention Act Up, Paris

Intervenants :

Dominique Lhuillier, centre de recherche sur le travail et le développement, Conservatoire national des arts et métiers, Paris : "Le travail et l'emploi à l'épreuve de la maladie chronique : analyse comparative (hépatites virales, VIH, cancers, diabète)"

Mélanie Perez, SANTESIH, université de Montpellier : "Les homosexuels et le VIH : Sociologie des expériences de la séropositivité à l’heure de l’indétectabilité"

Yves Dupont, association Envie, Montpellier : "Stigmatisation et gestion du secret - un lieu pour en parler"

Santé sexuelle et reproductive : les populations clefs

A l'international, les associations de lutte contre le VIH accompagnent depuis toujours les patients de la façon la plus globale possible. La santé sexuelle et reproductive des hommes, des femmes, des adolescent.e.s et jeunes infectés ou affectés est un sujet central dans les suivis et les activités proposées par les associations. La prévention, l'amélioration de l'accès aux soins, la qualité de la prise en charge médicale ainsi que l'accompagnement seront abordés par les intervenants. C'est notamment autour de l'accès aux soins des populations les plus marginalisées que viendront témoigner les acteurs associatifs du Burkina-Faso, du Mali, du Togo et de la Fédérarion de Russie.

Modérateur : Bertrand Auvert, Université de Saint-Quentin-en-Yvelines

Intervenants :

Elias Dah, Association African Solidarité - Burkina Faso, Ouagadougou : "Prise en charge en proctologie : l'exemple de AAS au Burkina Faso"

Nina Dapam, Espoir Vie Togo - Togo, Lomé : "Santé sexuelle et reproductive chez les jeunes et adolescent.e.s infectés par le VIH"

Younoussa Sidibé, Kénédougou Solidarité - Mali, Kénédougou : "La necessité de prendre en charge le cancer du col"

Anna Ivanova, Humanitarian Action - Russie, Saint-Pétersbourg : "Accompagnement des femmes usagères de drogues à avoir des enfants"

Dépistage, peut mieux faire ?

Beaucoup de nouveaux outils sont apparus ces dernières années pour améliorer et simplifier le dépistage : Trod, Autotest, Cegidd. Mais les derniers pas pour que toutes les personnes séropositives connaissent leur statut restent à faire, et ce n’est pas le plus simple ! Cibler, aller vers les publics les plus exposés : deux exemples en France seront présentés. Et pourquoi ne pas tenter le dépistage ultra ciblé avec la notification au partenaire ? Le Centre SAS de Côte d’Ivoire partagera son expérience et ses résultats.

Modératrice :  France Lert, ANRS, Paris

Intervenants :

France Lert, ANRS, Paris : "Le dépistage clé de l'effet "TasP" : comment faire mieux ?"

Nelly Reydellet, association Le Kiosque, Paris : "2010-2015 : succès, avancées et limites du dépistage communautaire par TROD dans la communauté gay parisienne, l’expérience du CHECKPOINT-PARIS"

Romain Mbiribindi, association Afrique Avenir, Paris : "Le test rapide d'orientation diagnostique de l'infection par le VIH (TROD ): l'expérience d'Afrique Avenir"

Zana Amadou Zoro du CSAS (Bouaké) : "La notification au partenaire et/ou à un/des membre(s) de la famille: Expérience du CSAS"

Associations de lutte contre le sida et démocratie sanitaire : où et comment faire entendre sa voix aujourd'hui ?

La démocratie sanitaire est au coeur de la loi de modernisation du système de santé en France. De nouveaux lieux de concertation sont mis en place tandis que des dispositifs existants s'interrogent sur leur gouvernance à l'heure des modifications territoriales impactant les régions. Dans ce cadre, les associations de lutte contre le VIH doivent pouvoir faire entendre leur voix dans ces dispositifs de démocratie sanitaire qu'ils soient spécifiques au VIH ou non. Cette session sera l'occasion de présenter le processus de consultation en cours dans le cadre de la future Union Nationale des Associations Agréées en Santé, de présenter des exemples réussis de démocratie en santé au sein des COREVIH et de partager l'expérience d'associations impliquées dans ces dispositifs de concertation.

Modératrice :

Florence Thune, Sidaction, Paris

Intervenants :

Jean-Marc Polesel, COREVIH Paca Ouest Corse : "Démocratie en santé : l'expérience du COREVIH PACA Ouest Corse"

Lucien Bouis, vice-président du CISS Ile-de-France, Paris : "Processus de consultation dans le cadre de l'union nationale des associations agréées en santé"

Joachim Levy, directeur de Nouvelle Aube Marseille : "Expérience d'une petite association en démocratie sanitaire"

 

15h30-16h00 : Plénière de clôture

François Dupré, Directeur général de Sidaction

 

Inscriptions

Les inscriptions à la Convention Nationale 2016 sont désormais closes. 

 

Qu'est ce que la Convention Nationale ?

Depuis 2005, Sidaction convie tous les acteurs de la lutte contre le sida à l’occasion de la Convention nationale à l’Hôtel de Ville de Paris. 

Unique en son genre, cette session de deux jours de travail permet de réunir associatifs, chercheurs, scientifiques, militants, de France et de l’étranger. Cet événement permet, grâce aux échanges d’expériences entre structures parfois isolées au quotidien, de définir les orientations de la lutte contre le sida, et d’alerter les pouvoirs publics sur leur responsabilité en matière de réponse au VIH.

C'est aussi l'occasion de remettre des "Prix Sidaction" :

  • Le prix scientifique « jeune chercheur » : d’un montant de 2 500 €, il récompense  un projet prometteur dans la recherche sur le VIH/sida et encourage les jeunes chercheurs dans cette voie.
  • Le prix associatif France : d'un montant de 2 500 €, il récompense l’engagement dans la lutte contre le sida d’un acteur associatif issu d’une des associations françaises soutenues par Sidaction.
  • Le prix international : d’un montant de 2 500 €, il récompense l’engagement dans la lutte contre le sida d’un acteur associatif issu d’une des associations communautaires des pays en développement soutenues par Sidaction.

Documents à télécharger