Merci

Merci à nos généreux bienfaiteurs qui permettent à Sidaction de continuer son combat contre le VIH/sida.

Chaque année, Sidaction, seule association de lutte contre le sida en France à financer la recherche, finance :

 

  • Environ 70 projets de recherche dont près de la moitié portés par des jeunes chercheurs
  • En France, plus de 100 programmes de prévention et d’aide aux personnes vivant avec le VIH
  • Plus de 30 projets dans 18 pays à travers le monde.

L’engagement sans faille des soutiens de Sidaction a permis de gagner du terrain face à l’épidémie de VIH, année après année.

Des avancées pour induire la rémission de l’infection par le VIH

Malgré le traitement antirétroviral, le VIH persiste dans l’organisme, dans des « réservoirs ». Le virus est alors à l’abri des médicaments et des défenses naturelles qui pourraient l’éliminer. Ces « réservoirs » obligent les personnes séropositives à prendre un traitement à vie.

Le professeur Olivier Lambotte (Faculté de médecine – Le Kremlin Bicêtre) a récemment identifié, un nouveau site « réservoir » : le tissu adipeux, c’est-à-dire la graisse. L’étude du tissu adipeux sous l’angle de la persistance virale est nouvelle et pourrait permettre de réduire la taille des « réservoirs » et, à terme, conduire à une rémission.

De nouveaux espoirs pour la mise au point d’un vaccin

La découverte récente de l’existence d’anticorps neutralisants à large spectre a relancé l’espoir de mettre au point un vaccin contre le VIH. En effet, ces anticorps, plus puissants, parviennent à reconnaître et à neutraliser de nombreuses souches du VIH.

Le docteur Romy Rouzeau (Institut de Biologie Structurale – Auvergne-Rhône Alpes) a étudié le développement de ces anticorps, afin de comprendre comment ils apparaissent et évoluent pour devenir aussi puissants. Avec son équipe, elle a réussi à  identifier des anticorps neutralisants à large spectre, dont l’activité neutralisante et les mécanismes de développement seront étudiés prochainement.

« Les avancées sont majeures mais lentes. Il est très important que la population continue de soutenir cette recherche sans laquelle nous n’arriverons pas à éradiquer l’infection par le VIH »

De nouveaux dispositifs pour améliorer le dépistage des publics les plus vulnérables

L’association Aremedia vise à prévenir les comportements à risque, à favoriser l’accès aux soins et à promouvoir la santé auprès de publics fragiles dans le Nord-Est parisien. Le pôle dépistage « hors les murs » propose des actions de dépistage VIH, hépatites B et C et autres infections sexuellement transmissibles, dans des conditions identiques à celles de l’hôpital, à des publics précaires, isolés, leur permettant ainsi d’entrer dans un processus d’accès aux soins. L’association accompagne des personnes éloignées du soin et permet d’augmenter le nombre d’actions de dépistage chaque année.

Faire face à l’aggravation de la précarité

Basiliade, qui opère à Paris et Lyon, a pour objet l’accompagnement global des personnes vivant avec le VIH en situation de précarité. Basiliade s’est alliée à d’autres associations pour distribuer des colis alimentaires, et pour le logement, l’association a accordé la priorité aux femmes sans abri avec enfants. Après l’ouverture d’une première « Maison des Fées », avec l’appui de plusieurs financeurs privés et publics, fin juin 2020 dans le 18ème arrondissement de Paris, trois autres ont ouvert en cours d’année. Basiliade a réussi à accompagner les personnes en grande précarité confrontées aux conséquences économiques de la crise sanitaire.

Epauler les associations internationales par temps de Covid-19

Partout dans le monde, des mesures très strictes ont été prises afin d’endiguer la propagation de la Covid-19, compliquant lourdement le travail des associations sur le terrain. 24 associations ont reçu une subvention exceptionnelle, débloquée en 2020 par Sidaction avec l’appui de l’Agence française de développement. Cette aide leur a permis de s’équiper en outils de prévention (masques, gel hydroalcoolique…), de distribuer des colis alimentaires, des produits d’hygiène et des médicaments aux personnes dans l’impossibilité de se déplacer, de former le personnel et de sensibiliser le public à la Covid-19 et au respect des gestes barrières.

Un grand merci à nos généreux bienfaiteurs sans l’engagement desquels ces avancées n’auraient pas été possibles. Grâce à leur geste généreux, Sidaction peut réaliser ses missions depuis près de 30 ans et ainsi inscrire son combat dans la durée, pour permettre aux chercheurs de trouver des traitements toujours plus efficaces et aux associations d’accompagner les personnes vivant avec le VIH, jour après jour.

 

Nous tenons à rendre un hommage particulier aux personnes qui nous ont soutenues par un legs ou une assurance-vie :

S. ALEM

J. ALEXANDRE

S. ALI KHAN

G. AUDREN

F. BERTRAND

S. BLANDEAU

L. BLONCOURT

G. BON

A. BOST

L. BOTTOIS

H. BOYER

O. BRUNELOT

C. CAUVET DECAUX

P. CHAPUIS

S. CHEVERT

M. COUDCHER

J. DELEUZE

M. DENIS

E. DUCOS

P. DUPIN

S. DURAND

B. ECKLE

M. FABRE

N. FAUQUIN

A. FAURE

J. FAURE

F. FOULON

P. GIANOLA

A. GOURY

J. GRECO

L. HAESELER

G. HENRY

M. HENRY

Y. JEHANIN

J. LAPRADE

M. LAVIGNE

R. LECLERCQ

A. LENFANT

L. LORIAUT

G. MANTIN

F. MIMIN

F. MOURGNES

F. MOREAU

MT. PESCHES

J. PRUES

D. RENARD PARMENTIER

MT. RIVIERE

D. ROLAND

M. SADAUNE

P. SAULNIER

C. SAUVAJON

M. TCHERNIAVSKY

A. VIANEY LIAUD

D. WEIDMANN

 

Soutiens reçus depuis 2017