Prévention en milieu carcéral

Cette action a pour objectif la réduction de l'incidence de l'infection à VIH dans la prison de Domenjod et dans le centre de détention du Port dans l'Île de la Réunion.
Association Réunionnaise pour la Prévention des risques liés à la séxualité (ARPS)
Milieu carcéral

Elle vise à donner aux détenus les moyens cognitifs d'interroger leurs pratiques et leurs prises de risque. Elle repose sur des sessions hebdomadaires de sept séances de deux heures chacune tout au long de l'année. Ce sont des espaces de parole et de dialogue favorisant l'expression de chacun. L'action s'adresse à des détenus hommes et femmes, majeurs et mineurs, chaque groupe étant constitué de six à douze détenus.

C'est un public difficile, fortement désinséré socialement, voire désocialisé, cumulant diverses problématiques sanitaires et sociales : addictions, difficultés familiales qui se manifestent souvent par des violences. Plus de 50% des personnes incarcérées le sont pour des délits à caractères sexuels. Les interventions font l'objet d'une évaluation avec les services sanitaires et sociaux de la prison à l'issue de chaque session. Les détenus ayant participé aux sessions participent également à cette évaluation.

Données financières

  • 2 300 € en 2013

 

L'association ARPS

Créée en1988, cette association a pour but la prévention et l'éducation à la santé, l'aide à la prise en charge et à la gestion des risques liés à la sexualité, notamment auprès de publics en difficulté ou en situation de précarité. La recherche, la diffusion de l'information et la prise en compte des aspects psycho-sociaux  liés au VIH ainsi que l'étude de toute solution pouvant améliorer la prévention relative à ces questions sont au cœur de son action.

L’ARPS dispose ainsi d'un centre d'accueil, pôle de documentation, d'information et de soutien logistique au profit d'actions de prévention. Elle organise des séances d'information en direction de publics différents : scolaires et universitaires, élèves en apprentissage, adultes en formation ou réinsertion et personnes détenues.

Elle développe également des actions de prévention et d'accueil en direction des prostituées et des HSH sur les Lieux de Drague Extérieurs (LRE) et dans les établissements commerciaux.  Depuis 2004, elle a ouvert un Cyber point, service d'information en ligne ouvert à tous et gratuit. Elle favorise enfin la coopération régionale avec les autres associations de lutte contre le VIH.