Projet Santé Gay

Le premier centre de santé gay à Orléans, mis en place en 2008, a pour objectif la prise en charge de la santé globale, la réduction des risques sexuels et la prévention du VIH.
Groupe Action Gay et Lesbien - Loiret
Prévention auprès des gays

Au sein de cet espace identifié, l'association propose des permanences d'accueil et de convivialité (du lundi au vendredi de 14h à 18h) et des permanences médicales (deux heures mensuelles). Un soutien psychologique et un conseil juridique sont proposés sur demande. Le dispensaire du CHR d'Orléans réalise des dépistages (VIH et IST) avec consultations au sein du local une fois par mois.

Une demande d'habilitation à la réalisation de Trod est actuellement en cours de traitement. L'association envisage ainsi la possibilité d’offrir des dépistages au Centre, tous les jours de 14h à 18h. Parallèlement, un espace de documentation (littérature, films, presse, archives de l'association) est mis à disposition et des activités d'information et/ou de convivialité sont proposées (débats thématiques, soirées d'information avec des intervenants extérieurs). Des actions de prévention sont ponctuellement réalisées dans les lieux gays.

Données financières

  • 20 000 € en 2012
  • 20 000 € en 2013

 

Le Groupe Action Gay et Lesbien Loiret

Le Groupe Action Gay et Lesbien Loiret est une association communautaire  LGBT. Créée en 1990 à Orléans, elle a pour but de promouvoir et de favoriser toute action tendant à protéger et à étendre les droits et les libertés individuelles et collectives des homosexuel(le)s  ainsi que de conduire des actions dans le domaine de la santé.

Ses actions s'inscrivent dans différents axes : la lutte contre le VIH (prévention et promotion du dépistage), les activités culturelles et de convivialité, le devoir de mémoire envers les homosexuels déportés et la lutte contre l'homophobie (soutien et accompagnement juridique, prévention en milieu scolaire, actions de plaidoyer).

Depuis juin 2008, l'association a ouvert le premier centre de santé gay En 2011, les activités conviviales ont attiré plus de 500 personnes. Les interventions en milieu scolaire ont bénéficié à 557 élèves.