RECHERCHE Appliquée Epidémiologie

Vers une amélioration de l’information, du dépistage et du traitement des partenaires de personnes recevant un diagnostic d’IST
Aides Aux Equipes, Recherche Appliquée

FINANCEMENT

Porteur du projet : Karen CHAMPENOIS

Equipes Partenaires :  Marie PREAU (Groupe de Recherche en Psychologie Sociale – Université Lumière Lyon 2 – BRON)

Laboratoire : Groupe Hospitalier Bichat-Claude Bernard - Unité INSERM IAME 1137 - Paris - Ile-de-France

Montant : 120 232 € - Durée : 24 mois

RESUME

Une recherche interventionnelle est en cours en France pour évaluer l’efficacité et l’acceptabilité d’outils d’aide à la notification aux partenaires (NP) d’hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes (HSH) diagnostiqués avec le VIH pris en charge dans des services hospitaliers. La NP vise à aider les personnes recevant un diagnostic de VIH à informer leurs partenaires de leur exposition, à les inciter à recourir au dépistage, afin qu'ils accèdent au traitement ou à la prévention. Il est nécessaire, dès maintenant, d’ étudier l’implémentation de la NP dans d’autres populations, d’autres structures, pour le VIH mais aussi les autres infections sexuellement transmissibles (IST).

Depuis 2000, on observe une recrudescence des IST bactériennes principalement chez les HSH mais pas uniquement. Outre leur morbidité propre, les IST limitent les stratégies de prévention du VIH. De plus, se pose aujourd’hui la question de la résistance des IST aux traitements. Une démarche de NP pourrait contribuer à interrompre les chaines de transmission et à terme infléchir les épidémies d’IST. Proposée systématiquement lors d’un diagnostic d’IST, elle apparait comme une

stratégie à évaluer en France. En 2018, le Conseil National du Sida s’est prononcé en faveur d’une démarche formalisée de NP, notamment dans les CeGIDD (centres de dépistage gratuit du VIH et des IST) qui réalisent une grande partie des diagnostics d’IST.

L’objectif principal est de construire des interventions permettant de faciliter l’ information, le dépistage et le traitement des partenaires de personnes recevant un diagnostic d’IST en CeGIDD et centre de santé sexuelle (CSS). Le projet s’articule en 3 étapes complémentaires : A. Une étude observationnelle de 6 mois menée auprès des consultants de CeGIDD/CSS pour décrire les profils des personnes recevant un diagnostic d’ IST, leurs pratiques spontanées de NP et les leviers du recours au dépistage chez les personnes notifiées. B. Une revue systématique de la littérature pour identifier des interventions de NP des IST adaptées à des structures proches des CeGIDD/CSS et aux personnes qui en bénéficieront. C. Une étude qualitative collaborative avec le personnel des CeGIDD/CSS pour évaluer la faisabilité et l’acceptabilité des interventions pré-identifiées à leurs contextes spécifiques.

Les interventions ainsi construites pourront être implémentées et évaluées dans le but de les pérenniser.

Année

2020