RECHERCHE FONDAMENTALE - IMMUNOLOGIE

Biologie des micro-organismes Spécialité Virologie
Jeunes Chercheurs

Alizé PROUST
Thèse

Structure : Institut de virologie - INSERM U748 Interactions virus hotes et maladies
STRASBOURG
Responsable : Dr Christiane MOOG

RÉSUMÉ

Dans les pays les plus touchés par l’épidémie, en moyenne le nombre de femmes infectées est plus élevé que celui des hommes. Actuellement, on considère que la transmission par voie hétérosexuelle du VIH est un des principaux modes d’infection et de contamination dans le monde. Au niveau des muqueuses génitales, et plus particulièrement celles de l’appareil génitale féminin, les cellules dendritiques de type Langerhans et interstitielles sont considérées comme étant parmi les premières cibles du VIH, et jouent un rôle crucial dans le transfert et la dissémination du virus dans l’organisme. Dans le but de développer un vaccin efficace contre le VIH, une des stratégies vaccinales actuelles consisterait à induire des anticorps neutralisants directement au niveau des muqueuses vaginales. Ces anticorps devront être capable d’empêcher l’infection de ces cellules dendritiques et aussi sa transmission à d’autres cellules cibles dans l’organisme.

MONTANT DE LA SUBVENTION :

85 613,76 € lors de l’Appel d’offres 2010 – Fin du contrat : 30/09/13