RECHERCHE Fondamentale - Physiopathologie

- Transmission colo-rectale du VIH par les cellules infectées du sperme et effet du liquide séminal ex vivo.
Aides Aux Equipes, Recherche Fondamentale

Financement

Porteur du projet : Nathalie DEJUCQ-RAINSFORD

Laboratoire : Laboratoire d'Environnement Viral et Reproduction - Institut de Recherche sur la Santé, l'Environnement et le Travail - IRSET
RENNES - Bretagne

Montant : 57544€ - Durée : 24 mois

Résumé

Le sperme est le principal vecteur de dissémination du VIH. Le risque de contamination par le VIH suite à l’exposition à du sperme infecté est très élevé lors d’un rapport anal. Le sperme contient à la fois des particules virales et des cellules infectées. La grande majorité des travaux de recherche à ce jour se sont focalisés sur les mécanismes de la transmission sexuelle du VIH de l’homme à la femme par des particules virales. Or un nombre croissant d’études suggère que la transmission du VIH par les cellules infectées du sperme pourrait également jouer un rôle important. Bien que la prophylaxie par la prise orale d’antirétroviraux diminue efficacement la transmission sexuelle du VIH, le développement de vaccins ou d’autres approches biomédicales à coût réduit reste nécessaire pour une prévention accessible au plus grand nombre. Afin d’améliorer les modèles prédictifs utilisés pour tester l’efficacité des stratégies de prévention vaccinales et non vaccinales contre la transmission sexuelle du VIH, il est important de prendre en compte l’ensemble des mécanismes en jeu dans cette transmission et de se rapprocher des conditions réelles d’infection lors d’un rapport contaminant.
Dans ce contexte, l’équipe propose de développer un modèle de muqueuse colo-rectale polarisée mimant l’exposition, lors d’un rapport anal, de la barrière épithéliale aux cellules infectées du sperme dans leur environnement physiologique, le liquide séminal.
L’objectif du projet est de répondre aux questions suivantes : - quelles sont les cellules du sperme
(macrophages ou lymphocytes T) capables de transmettre l’infection à travers la muqueuse colo-rectale ? - quels sont les mécanismes impliqués dans cette transmission ?- est-ce que le liquide séminal favorise la transmission par les cellules infectées du sperme ? Les résultats obtenus aideront au développement de méthodes de prévention efficaces (vaccins, microbicides) de la transmission par voie sexuelle du VIH.

Année

2016