RECHERCHE FONDAMENTALE - VACCINS

Infectiologie cellulaire et moléculaire, Spécialité Vaccinologie
Jeunes Chercheurs

Lucile ADAM
Thèse

Structure : CEA -  Service d’immuno-virologie UMR E1
FONTENAY AUX ROSES
Responsable : Dr Roger LEGRAND

RÉSUMÉ

L'objectif de ce projet est d'étudier les évènements intervenant aux sites d'injection des vaccins afin d'apprendre comment manipuler le système immunitaire pour combattre le VIH. Bien qu'étant l'une des interventions médicales les plus efficaces sur la santé publique, la vaccination protège contre certaines maladies infectieuses selon des mécanismes encore largement méconnus. A l'heure actuelle, il n'existe pas de vaccin efficace contres les infections chroniques telles que l'infection par le VIH. Les approches classiques de la vaccination étant inefficaces ou non utilisables pour un vaccin contre le VIH, de nouvelles stratégies ont été développées. Parmi celles-ci, l'utilisation d'un vaccin ADN nous a permis d'obtenir récemment des résultats encourageants. Lucille Adam identifiera les différents types d'APC impliquées dans la prise en charge du vaccin et caractérisera leurs fonctions. Cette étude sera menée sur des NHP. La pertinence de ce modèle en immunologie vient de sa proximité phylogénétique avec l'homme et de la possibilité d'utiliser un virus simien d'immunodéficience pour étudier l'efficacité des vaccins.

MONTANT DE LA SUBVENTION :

88 531,92 € lors de l’Appel d’offres 2010 – Fin du contrat : 30/09/13