RECHERCHE Fondamentale Virologie

Etude du rôle du complexe de terminaison de la transcription dans la latence du VIH-1
Aides Aux Equipes, Recherche Fondamentale

FINANCEMENT

Porteur du projet : Stéphane EMILIANI

Laboratoire : INSERM U1016/CNRS UMR8104 - Institut Cochin - PARIS - Ile-de-France

Montant : 90 000 € - Durée : 24 mois

RESUME

Chez des patients sous traitement antiviral, le virus de l'immunodéficience humaine (VIH), responsable du sida, peut se maintenir dans des cellules dites réservoirs où il est présent sous forme silencieuse. Dès l’arrêt du traitement, le virus se réplique de nouveau activement à partir de ces réservoirs qui vont être responsables de la reprise de l’infection. C'est au niveau de l’étape de la pause de l’élongation de la transcription par l’ARN polymérase II que se situe le point de contrôle principal de l’expression du VIH dans les cellules latentes. Pour ce projet, nous voulons identifier  comment ce contrôle est régulé en étudiant le rôle du complexe impliqué dans la terminaison de la transcription dans la mise sous silence de la transcription virale. Nous allons ensuite étudier les mécanismes moléculaires par lesquels ce complexe peut atténuer l’expression du virus dans les cellules cibles, participant ainsi la formation du réservoir de cellules latentes. L’identification de nouveaux facteurs cellulaires impliqués dans la latence du VIH pourrait permettre de définir de nouvelles cibles thérapeutiques pour des traitements visant le réservoir latent.

Année

2020