RECHERCHE Sciences Sociales Sociologie

Programme de soins et de suivi communautaire pour une meilleure santé sexuelle chez les travailleuses du sexe à Marseille
Aides Aux Equipes, Sciences Sociales

FINANCEMENT

Porteur du projet : Emilie MOSNIER

Laboratoire : Sciences Economiques & Sociales de la Santé & Traitement de l’Information Médicale - UMR 1252 - Observatoire Régional de la Santé PACA - MARSEILLE - Provence-Alpes-Côte d'Azur

Montant : 108 344 € - Durée : 24 mois

RESUME

En France les femmes immigrées et notamment les travailleuses du sexe (TDS) sont particulièrement à risque de contracter le VIH. Chez ces femmes, un traitement médical par prise d’un comprimé tous les jours (PrEP) prévient le risque d’infection à VIH en cas d’exposition sexuelle à risque. Pour autant, ce traitement pour être utile, doit être connu, accepté et délivré aux travailleuses du sexe. Peu de données existent, en pays développés sur ces populations pourtant clés pour un meilleur contrôle de l’épidémie des Infections sexuellement transmissible (IST). En effet, le nombre de personnes TDS migrantes, leurs caractéristiques sociodémographiques, leurs représentations de la santé sexuelle et leur possible connaissances et acceptation de la PrEP restent à définir.

La mise en place de projets spécifiques de prévention via une adaptation et une autonomisation des TDS sur leur santé sexuelle pourrait permettre d’avoir un impact bénéfique en terme de santé publique. L’objectif de cette étude est l’impact via une étude de type recherche-action de la place d’une filière de soins communautaire spécifique aux TDS immigrées à Marseille. Il s’agira d’évaluer le nombre de personnes mises sous PrEP, la période de temps pendant laquelle elle bénéficient d’un suivi médical, leur connaissance, représentations et vécus par rapport à leur santé sexuelle ainsi que leur parcours de soins et les infections sexuellement transmissible qu’elles ont présentées et qui ont étés traités.

C’est une étude avec une méthodologie de recherche en santé communautaire (étude faite avec et pour les bénéficiaires que sont les TDS migrantes). Une enquête avec des questionnaires sera réalisée ainsi que via le recueil d’échange au décours de groupes de parole auprès de TDS migrantes. Ces résultats permettront d’étudier l’impact et les leviers possibles possible au sein d’une filière de soins communautaire dédiée à la santé sexuelle et à la prévntion des IST.

Ce contrat d’initiation sera réalisé par une équipe pluridisciplinaire (chercheurs, cliniciens, associatifs, bénéficiaires et sciences sociales) et utilisera la démarche de la recherche communautaire en associant à toutes les étapes des personnes issues de la communauté des TDS migrantes. A l’issue de ce travail, cette étude permettra de guider les politiques publiques en terme de mise en place de filière et relais communautaire spécifique chez les TDS migrantes. 

Année

2020