Nos actions International

En 2014, 4.04 millions d’euros ont été alloués à 111 projets dans 56 structures distribués dans 24 pays.

Des progrès...

Dans les pays en voie de développement (PED), les cinq dernières années ont marqué de nombreux progrès dans la lutte contre le VIH/sida. En effet, elles ont permis de franchir des étapes majeures en termes de réduction de l’épidémie. Pourtant les efforts à fournir restent énormes et il est aujourd’hui crucial de ne pas se  satisfaire de ces résultats et de poursuivre le travail. 

Sidaction à l'international
Sidaction à l'international

Les progrès réalisés et dont la lutte contre le sida est fière !

En 2013, on estimait le nombre de nouvelles contaminations à 2,1 millions, soit 38 % de moins qu’en 2001. Le nombre de décès, estimé à 1,5 million, a quant à lui connu une baisse de 35 % par rapport au pic atteint en 2005. La prévention et une amélioration des programmes d’accès aux traitements ont permis l’obtention de ces résultats. En juin 2014, on estimait ainsi que 13,6 millions de personnes vivant avec le VIH recevaient un traitement.  


... Mais

Il est de notre devoir de ne pas masquer la réalité avec ces chiffres encourageants : la couverture antirétrovirale n’atteint que 38 % des besoins chez les adultes et 24 % chez les enfants. L’Afrique subsaharienne demeure la région la plus touchée avec 70 % des malades, 70 % des nouvelles infections et 50 % des personnes infectées ignorant leur statut.

Les efforts  fournis doivent donc, non seulement être maintenus mais intensifiés. Selon les projections réalisées par l’ONUSIDA, si les mesures ne suivent pas cette dynamique, les nouvelles contaminations augmenteront à nouveau. Il s’agit de se battre et de travailler pour que l’accès aux traitements soit poursuivi, en incluant de nouveaux patients mais aussi en garantissant un changement de lignes de traitements pour toutes celles et tous ceux qui sont traité(e)s. Il est également nécessaire d’assurer un suivi biologique performant à toutes les personnes vivant avec le VIH et venir enfin à bout de la transmission mère-enfant que l’on sait très bien éviter aujourd’hui dans les pays riches.

 

Nos actions à l'international

Sidaction, association qui lutte contre le sida à l’international également, est consciente depuis toujours des enjeux de l’épidémie dans le monde, et accorde chaque année un montant de ses dons collectés grâce à la générosité de ses donateurs, à des structures associatives et à des programmes d’aide aux malades.  Ainsi, en 2014, 4.04 millions d’euros ont été alloués à 111 projets dans 56 structures distribués dans 24 pays.

Ces aides sont accordées à des projets qui permettent la prise en charge médicales, psychologique et sociale des personnes vivant avec le VIH , de développer des projets de formation et de couvrir une partie des coûts administratifs et logistiques des associations partenaires soutenues.


Afin de lutter contre la transmission mère-enfant, Sidaction accorde un  appui  spécifique  à  certains  projets,  comme  celui  de  la  prise  en charge des enfants exposés, infectés et affectés par le VIH, qui vise à leur garantir prévention et soins, depuis la prévention de la transmission mère-enfant jusqu’à la santé sexuelle et reproductive des adolescents.

Ces initiatives globales paraissent ambitieuses, mais bien menées, elles produisent des résultats probants. Ce projet est financé dans le cadre du programme Grandir, une création de Sidaction et Initiative développement qui conduit des actions de renforcement de compétences et de soutien au développement de la prise en charge pédiatrique dans 10 pays subsahariens, auprès de 18 associations de lutte contre le sida, dans un double objectif de réduction du nombre d’enfants infectés par le VIH et d’amélioration des soins et du suivi de ces derniers.

D’autres  projets spécifiques sont aussi financés pour renforcer les droits de populations clés  et fréquemment oubliées des programmes nationaux, comme les usagers de drogues, les travailleurs et travailleuses du sexe, les minorités sexuelles et de genre.

L’INTERNATIONAL EN RÉSUMÉ

  • Une diminution des nouvelles contaminations et des décès.
  • 63 %  des personnes le nécessitant n’ont toujours pas accès aux traitements.
  • Intensification des efforts indispensables pour éviter la reprise des infections.
  • 111 projets financés par Sidaction dans 24 pays pour 56 structures.
  • 43850 personnes suivies médicalement dans les structures soutenues par Sidaction.