Notre histoire

Nous sommes et resterons toujours fidèles à nos engagements

1994

17 février  : L’association des Artistes contre le sida, Act Up-Paris, Aides-Fédération, Arcat-Sida et un groupe de chercheurs fondent Ensemble contre le Sida dont la mission sera de lutter sur tous les fronts de la pandémie en finançant la recherche et l’aide aux malades. Pour assurer sa mission, Ensemble contre le Sida s'appuie sur la Fondation de France qui gère ses fonds et sur la Fondation pour la Recherche Médicale qui s'occupe du financement des programmes scientifiques et médicaux tandis qu'Ensemble contre le Sida se consacre aux programmes de prévention et d'aide aux malades.

7 avril : Pour la première fois dans l’histoire de la télévision, les grandes chaînes françaises font front commun et offrent un programme unique. Le Sidaction est né. L’impact est considérable : 23 millions de téléspectateurs, 45 millions d’euros collectés, témoignages de personnes vivant avec le VIH et une forte mobilisation des personnalités du monde entier, de chercheurs, de journalistes et de militants.

 

1995

Février : les chaînes de télévision et les radios acceptent d’offrir des écrans publicitaires afin de diffuser des messages d’incitation aux dons durant une semaine. 6 millions d’euros sont ainsi collectés.

 

1996

25 janvier : Pierre Bergé devient président d’Ensemble contre le sida.

6 Juin  : Sidaction 96, un rendez-vous manqués Une seconde émission est organisée. Mais à l’heure de l’arrivée des trithérapies en France, l’évènement ne rencontre pas la même popularité, et collecte 9,9 millions d’euros.

 

1998

10 mars : Ensemble contre le sida est reconnu comme « établissement d’utilité publique ».

Novembre : Sidaction renoue avec la télévision en lançant une émission qui court, tout au long de la soirée, d’une chaîne à l’autre : France Télévisions, TF1, Canal + et M6 participent à l’opération. Le CD de cette émission, baptisé Ensemble, conçu et porté par Pascal Obispo, rapportera 6,8 millions d’euros. La chanson « Sa raison d’être » devient l’hymne de Sidaction.

 

1999

Création d’un comité scientifique et médical pour instruire les demandes de subvention et les bourses de recherche.

Avril : création du service des programmes scientifiques et médicaux, permet désormais un traitement interne des demandes et des suivis de financements en interne sans l’aide de la FRM.

 

2000

Du 2 au 4 juin  : Première édition de « 48h contre le sida » sur TF1, qui permet de recueillir 4 millions d’euros et marque la création d’un rendez-vous annuel avec le public. Pendant tout le week-end, reportages, interviews et appels aux dons se succèdent. Cette émission sera reconduite les trois années suivantes.

Lancement du magazine TRANSVERSAL afin de donner la parole aux acteurs de la lutte contre le sida, dans une optique d’échanges et de transfert  de savoirs.

 

2001

Création du service des programmes internationaux

 

2003

21 janvier: En partenariat avec la Fédération Française de la Haute Couture et du Prêt-à-Porter, Sidaction organise le premier dîner de la mode contre le sida, où les plus grands noms de la couture se retrouvent le jour de la clôture des défilés de haute couture printemps-été. 230 000 euros sont collectés au cours de ce premier dîner au Pré-Catelan. Ce dîner sera reconduit tous les ans : devenu un véritable rendez-vous de la générosité, il est  rejoint par le milieu de la joaillerie et par la presse

Juillet : Création du Prix Jeune Chercheur à l’occasion de la participation de Sidaction à  la conférence de l’International Aids Society à Paris.

Du 23 novembre au 1 décembre : semaine d’information et de collecte dédiée à la lutte contre le sida en Afrique sur France 5

 

2004

Ensemble contre le sida a 10ans et devient Sidaction. Depuis 1994, le public avait pris pour habitude d’utiliser le nom de cet événement de collecte national pour désigner l’association.
Création de missions  propres à Sidaction pour pallier le manque de structures terrain : mission carcérale, mission Département Français d’Amérique, mission Emploi, mission Jeunes, mission COREVIH...
L’association crée une mission d’appui spécifique pour les jeunes chercheurs, afin que leurs conditions de travail s’améliorent.

11 et 12 mars : Première Convention nationale de la lutte contre le sida.  Pour la première fois en France, Sidaction a réuni l’ensemble des acteurs de la lutte contre le sida, associatifs mais aussi chercheurs et soignants de toutes disciplines. Partage de connaissances sur la maladie, partage d’expériences : 450 personnes ont participé à la Convention.

23, 24 et 25 avril : A l’ occasion du 10éme anniversaire de l’association, cette dernière sollicite alors à nouveau ses partenaires de toujours, les médias, pour mettre en place un événement médiatique majeur, comme en 1994. De fait, le succès fut au rendez-vous, grâce à un formidable Sidaction multi-chaînes (TF1, France 2, France3, France 4, Canal +, Arte, M6), qui a permis de recueillir 4,5 millions d’euros.

29 Novembre : Sortie du double album « 10 ans ensemble » A l’occasion des 10 ans de Sidaction, Pascal Obispo nous offre un double album. Il a bénéficié du renfort de 60 comédiens et comédiennes pour le tournage du clip du titre phare, « Y’a pas un homme qui soit né pour ça ».

1er décembre : Concert exceptionnel au Châtelet à l‘initiative de Pascal Obispo.

 

2005

Le sida est déclaré Grande cause.

Sidaction lance l’opération « Pour la vie » de sensibilisation et d’information sur le VIH/sida auprès des jeunes, en collaboration avec le Ministère de l’Education Nationale, la Ligue de l’Enseignement, l’INPES et France 5. La mission « Pour la Vie » développe aussi des outils pédagogiques de prévention généraliste et diversifiée à destination des enseignants, en partenariat avec le Ministère de l’Education Nationale.
Seconde convention nationale : remise pour la première fois d’un prix international venant ainsi compléter le prix jeune chercheur.

 

2006

Décembre : Inauguration de L’Artère, une œuvre de Fabrice Hyber située dans le Parc de la Villette C’est à la fois un lieu de mémoire et de connaissance du sida

 

2008

Octobre : Le professeur Françoise Barré-Sinoussi, co-découvreuse du VIH en 1983, reçoit le Prix Nobel de Médecine et de Physiologie. Elle est, depuis juillet 2005, administratrice de Sidaction.

15 octobre :  L’Inspection Générale des Affaires Sociales a publié son rapport relatif au contrôle des modalités de collecte de Sidaction, de la qualité de sa gestion, de l’information financière transmise aux tutelles et aux donateurs ainsi que la bonne utilisation des fonds.

 

2009

Octobre : Sidaction prend le relai de Aides en organisant la 7éme Université des jeunes chercheurs.  L’objectif était d’apporter une formation de base à des jeunes chercheurs, sur les enjeux de la recherche sur le VIH/sida par une approche multidisciplinaire.

Lancement du Concours VIH pocket film en partenariat avec le CRIPS et le forum des images. Les 10 films primes ont permis de créer un nouvel outil pédagogique qui a été distribué à 19 000 structures accueillant des jeunes de moins de 25 ans.

La Cour des comptes a salué la bonne gestion de Sidaction ainsi que la rigueur et le professionnalisme de l’association dans un rapport rendu public en juin.

 

2012

Première participation de la France au Candlelight C’est une des plus anciennes et plus importantes campagnes de mobilisation pour la lutte contre le VIH/sida dont l’objectif est de sensibiliser le public autour du VIH/sida et de rendre hommage aux personnes disparues et vivant avec le VIH/sida. Cet événement est mené par 1 200 organisations coordinatrices dans 115 pays « hébergeant » un mémorial. Pour la première fois, Sidaction, en partenariat avec le Parc de la Villette, s’y associe.

 

2013

Lancement de la seconde édition du Concours VIH Pocket Films.

 

2014

Sidaction a 20 ans.

3 novembre : Pour célébrer cet anniversaire, Pascal Obispo réunit 120 artistes, animateurs et célébrités sur l’album Kiss & love : Alizée, Amandine Bourgeois, Amaury Vassili, Amel Bent, Anggun, Anne Le Nen, Anthony Kavanagh, Ary Abitan, Arnaud Ducret, Arthur, Baptiste Giabiconi, Brice Conrad, Camille Lou, Christophe Dechavanne, Claudia Tagbo, Collectif Métissé, Corson, Cyril Hanouna, Damien Sargue, David Carreira, Djeneva, Dumè, Élie Semoun, Élisa Tovati, Féfé, Florence Foresti, Florent Mothe, Florent Peyre, Franck Dubosc, Frédéric Lerner, Frédéric Lopez, Gad Elmaleh, Helmut Fritz, Jean-Luc Reichmann, Jeff Panacloc, Judith, Keen’V, Kenza Farah, Kev Adams, La Fouine, Laurent Ruquier, Leslie, Louis Delort, Louisy Joseph, M Pokora, Maître Gims, Mathieu Madénian, Matt Houston, Maude, Merwan Rim, Michaël Gregorio, Michael Loconte, Mickaël Miro, Michaël Youn, Mimie Mathy, Muriel Robin, Mutine, Nazim, Nicolas Canteloup, Nikos Aliagas, Olympe, Pascal Obispo, Patrick Bosso, Pauline, Roberto Bellarosa, Romain Ughetto, Sébastien Cauet, Sexion d’Assaut, Shy’m, Sofia Essaïdi, Sonia Lacen, Stanislas, Stéphane Bern, Tal, Thierry Amiel, Titoff, Tony Saint Laurent, Valentin Marceau, Vincent Niclo, Vitaa, Ycare, Yoann Fréget, Françoise Hardy & Julien Clerc, Carla Bruni & Calogero, Maurane & Christophe Willem, Tina Arena & Garou, Nolwenn Leroy & Francis Cabrel, Zaho & Yannick Noah, Florent Pagny & Patrick Bruel, Rose & Alain Souchon, Claire Keim & Jean-Jacques Goldman, Zazie & Bénabar, Lara Fabian & Michel Jonasz, Zaz & Christophe Maé, Joyce Jonathan & Emmanuel Moire, Eddy Mitchell & Thomas Dutronc, Serge Lama & Patrick Fiori, Natasha St-Pier & Grégoire, Elsa Fourlon & Laurent Voulzy, Élodie Frégé & Raphael, Hélène Segara & Liane Foly & Julie Zenatti & Chimène Badi, Cali & Pascal Obispo.


2015    

13 février : Sidaction renforce son travail de proximité avec les chercheurs en organisant la 1ère journée scientifique Sidaction (JSS), au cours de laquelle les acteurs de la recherche ont présenté leurs derniers résultats.

2016

(page en cours d'actualisation)

2017