Mots commençant par T

Termes du glossaire
Cliquez sur une des lettres ci-dessus pour voir tous les mots commençant par celle-ci.
TasP (Treatment as prevention)

Les données bien établies sur la réduction du risque de transmission pour les personnes sous traitement (en raison de la réduction de la quantité de virus circulant dans l’organisme ou charge virale), leur usage pour la prévention de la transmission materno- foetale  (PTME) au cours de la grossesse ou en traitement postexposition (TPE) conduisent à envisager une place nouvelle pour les traitements dans la prévention. Le TasP concerne des personnes séropositives et suivies. Il s’inscrit notamment dans les stratégies de prévention « positive », qui visent à prendre en compte la situation et les besoins différents des personnes vivant avec le VIH et de réduire leur angoisse de transmettre le virus. Mais aussi dans les approches de « test and treat » discutées actuellement, qui visent à associer dépistage étendu et traitement pour combiner le bénéfice individuel (amélioration de la santé) avec le bénéfice collectif apporté par la diminution des risques de transmission.

Tests rapides

Un test de dépistage rapide (TDR) est un test unitaire, à lecture subjective, de réalisation simple et conçu pour donner un résultat dans un délai court : moins de 30 minutes, souvent autour de 15, voire une minute pour certains tests. Il peut être réalisé sur sang total, salive, plasma ou sérum selon le type de TDR. Les TDR disponibles début 2010 permettent la détection des anticorps anti-VIH-1 et anti-VIH-2 à partir de trois semaines à un mois après l’infection, mais pas des antigènes p24. Ils ne permettent donc un résultat négatif certain que trois mois après la contamination

Tolérance

Capacité du patient à supporter sans effets indésirables graves l’administration des médicaments. La tolérance des ARV s’est grandement améliorée et permet dans la majorité des cas le maintien d’une bonne qualité de vie des personnes vivant avec le VIH.

TPE (traitement préventif postexposition, ou « traitement d’urgence »)

Utilisé en cas d’accident d’exposition au VIH soit par le sang (AES), soit lors d’un rapport sexuel (absence d’utilisation, rupture ou glissement de préservatif), le TPE vise à réduire le risque de contamination par le VIH. En cas d’AES, il faut se rendre aux urgences sans attendre afin d’évaluer le risque avec un médecin. Un appel préalable à Sida Info Service (0 800 840 800) permet de vérifier l’adresse du service le plus proche et, éventuellement, de lever les doutes sur la réalité du risque. Le TPE, combinaison de trois ARV pendant quatre semaines, doit être débuté le plus tôt possible, si possible dans les 4 heures (au plus tard dans les 48 heures) suivant l’accident.

Traitements thérapeutiques

Développement de nouvelles molécules antirétrovirales, immunothérapie, étude de l'efficacité des multi thérapies, des effets indésirables et des phénomènes de résistance aux traitements.

Trithérapie

Traitement d’une affection à l’aide de trois médicaments. Dans le cas du traitement du VIH, une trithérapie consistera à prescrire trois antirétroviraux souvent de classes différentes (INTI, INNTI ou IP).

Troubles métaboliques

Parmi les effets indésirables des traitements anti-VIH des troubles du métabolisme ont été constatés : il s’agira le plus souvent de troubles du métabolisme lipidique (augmentation du cholestérol et des triglycérides sanguins), du métabolisme glucidique (augmentation du glucose sanguin, diabète) ou bien du métabolisme osseux (ostéoporose, ostéonécrose).
Voir l’article Votre suivi.